Lorsque l’on ecrit une piece, on voit toujours Plusieurs causes occasionnelles et quelques soucis profonds.

Lorsque l’on ecrit une piece, on voit toujours Plusieurs causes occasionnelles et quelques soucis profonds.

Sa cause occasionnelle c’est que, au moment ou je n’ai ecrit Huis Clos, en direction de 1943 et debut 44, j’avais 3 amis et j’esperais qu’ils jouent une piece, 1 piece pour votre serviteur, sans avantager aucun d’eux.

vraiment a dire , J’ai voulu qu’ils restent ensemble tout le temps concernant votre scene. Parce que J’me disais , quand il y en a un qui s’en va, Cela pensera que les autres ont Le meilleur role au moment ou y s’en va. J’esperais Alors les garder ensemble. Et J’me parle devoile, de quelle maniere peut-on mettre ensemble 3 individus sans pas Realiser bouger l’une d’elles et les garder concernant sa scene jusqu’au bout tel Afin de l’eternite.

C’est la que m’est venue l’idee de des mettre de enfer et de tous les Realiser chacun Votre bourreau des 2 autres. Telle reste Notre cause occasionnelle.

Plus tard d’ailleurs, j’dois penser , ces trois amis n’ont Manque joue J’ai piece et , comme nous le savez Voila Vitold, Tania Balachova et Gaby Sylvia qui l’ont jouee.

Mais y y avait pour ce moment-la quelques probli?mes Pas generaux et y’a voulu exprimer autre chose dans ma piece que seulement votre que l’occasion me donnait. Je possi?de voulu dire : l’enfer , vraiment leurs autres. Neanmoins, «l’enfer, vraiment des autres» a forcement ete en gali?re compris. On croyait que j’esperais reconnai®tre via la que des rapports au milieu des autres etaient forcement empoisonnes, que c’etaient toujours Plusieurs rapports infernaux. Or, vraiment nouvelle chose que j’ai envie affirmer. Je veux affirmer que si nos rapports manii?re autrui seront tordus, vicies, alors l’autre ne peut-etre que l’enfer. Pourquoi ? Parce que tous les autres sont au fond Le que celui-ci y a encore important en nous-memes pour la propre connaissance pour nous-memes. Di?s que nous pensons dans nous, au moment oi? nous essayons pour nous connaitre, au fond nous usons ses savoirs que tous les autres ont deja sur nous. Nous nous jugeons au milieu des moyens que nos autres m’ont, nous m’ont apporte pour nous juger. Quoique je dise Avec moi, forcement le jugement d’autrui entre dedans. Ce qui souhaite penser que, si faire mes rapports paraissent mauvais, je me mets au sein d’ la totale dependance d’autrui. Et alors Effectivement j’habite en enfer. Et il y a de quantite de internautes dans le monde qui paraissent en enfer parce qu’ils dependent trop du jugement d’autrui. Mais cette raison ne souhaite nullement penser qu’on ne puisse Posseder les autres rapports avec les autres. Ca marque seulement l’importance capitale pour l’ensemble des autres Afin de chacun pour nous.

Deuxieme chose que je voudrais affirmer, c’est que ces chefs d’entreprise ne semblent jamais semblables pour nous.

tous les des personnages que vous entendrez dans Huis Clos ne nous ressemblent jamais en ceci que nous sommes vivants et qu’ils seront morts. Naturellement, ici» morts» symbolise quelque chose. Ce que je possi?de voulu indiquer, Voila precisement que de nombreuses chefs d’entreprise paraissent encroutes au sein de de serie d’habitudes, pour coutumes,, qu’ils m’ont sur eux Plusieurs jugements dont ils souffrent Pourtant qu’ils ne cherchent aussi Manque pour remplacer. Et que ces gens-la paraissent tel morts. Pour le sens qu’ils ne vont pas pouvoir briser Un cadre de leurs soucis, de leurs preoccupations et de leurs coutumes; et qu’ils restent ainsi victimes souvent des jugements qu’on a portes concernant eux. A partir de la , il est Correctement une evidence qu’ils sont laches ou mechants par exemple.

S’ils ont commence pour etre laches , rien ne doit venir changer le fait qu’ils etaient laches. Voila concernant Ca qu’ils seront morts, vraiment pour cette raison, vraiment 1 maniere de reconnai®tre que vraiment une mort vivante que d’etre entoure par Ce souci perpetuel de jugements et d’actions qu’on ne souhaite jamais changer. De sorte que , en verite, tel nous sommes d’argent vivants , je possi?de voulu montrer pr l’absurde, l’importance chez nous de la liberte, Voila pour reconnai®tre l’importance de remplacer leurs actes avec les autres actes. Qu’importe Un cercle d’enfer Avec lequel nous vivons, j’imagine que nous sommes libres de Votre briser. Et si les mecs ne Ce brisent pas, Voila toujours en totale liberte qu’ils y restent . pour manii?re qu’ils se mettent en totale liberte du enfer.

Nous voyez Alors que, rapports au milieu des autres, encroutement et liberte , liberte tel l’autre face tout juste suggeree , votre sont les 3 themes d’une piece. Je voudrais qu’on se Votre rappelle au moment oi? vous entendrez affirmer : «l’enfer c’est nos autres.»

Document dit avec Jean-Paul Sartre de preambule a l’enregistrement phonographique de cet apiece de 1965 Ces documents m’ont ete rassembles avec Michel Contat et Michel Rybalka – Folio essais- Gallimard 1992)

Resume pour Huis Clos

Mon garcon d’etage introduit dans votre salon Style Empire, Garcin le journaliste-publiciste, Ines l’ancienne employee quelques Postes et Estelle, sa mondaine. Ainsi debute votre hallucinant huis clos. Ils vont se envoyer 1 combat de mots qui un fera realiser le sens d’la vie ainsi que votre fond. Ils s’interrogent concernant un damnation et se cachent sous le masque d’une «mauvaise foi». Chacun a la necessite de l’autre pour exister, prendre conscience de soi ; Votre regard d’autrui est aussi de la menace.

La violence , l’humour , Un desespoir et la revolte traversent une telle piece d’une simplicite diabolique et pour sa mecanique implacable.

Personnages

Garcin, journaliste. Cela a ete fusille en raison de sa propre fidelite du pacifisme. Y croit que c’est Le heros. Il se preuve Cependant perfide

Ines, de ancienne employee des Postes, lesbienne . Celle-ci a fera voler de eclat Votre couple pour sa premii?re amie. Cette dernii?re reste morte asphyxiee via Ce gaz.

Estelle, copine tout d’un vieil homme riche. Elle a ete votre maitresse tout d’un jeune homme et a commis le meurtre d’un enfant. Cette dernii?re est morte de la pneumonie. I§a ne cesse de frauder manii?re J’ai verite.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *